Année 2015

Mis à jour : 13 mai 2018

LUNDI 28 DÉCEMBRE 2015

Création de notre association " Pour les Animaux du Kenya"

Notre association loi de 1901, à but non lucratif, "Pour les animaux du Kenya" vient de voir le jour. Elle a pour objectif de venir en aide aux animaux domestiques et sauvages du Kenya, et notamment à ceux présents à Muringa Farm.

Allez voir notre site internet : www.associationpak.wix.com/animauxkenya L'écovolontariat est une des possibilités d'aider notre association. L'adhésion comme membre bienfaiteur est inclue dans le prix du séjour, et une grande partie de la participation financière des écovolontaires sert à l'entretien des 65 animaux domestiques (nourriture, soins vétérinaires, maintenance des enclos, boxes, granges et étables), à la rémunération des 5 employés dédiés uniquement à la ferme, à notre projet de protection des ânes, de sensibilisation de la population, ainsi qu'au maintien de la propriété qui renferme de nombreux animaux sauvages que nous souhaitons protéger (colobes, cercopithèques, damans des arbres, tortues léopard, céphalophes communs, près de 200 espèces d'oiseaux...). Un grand merci pour votre aide!

P.A.K.
Association loi de 1901
n° W131010280

Siège social et de gestion:

Les Restanques

1115 chemin de Bibémus

13100 Aix-en-ProvenceFRANCE

tel: 04 42 21 31 27

associationpak@gmail.com Action sur le terrain:

Muringa Farm

PO BOX 12020109 Subukia

KENYA

tel: 00254 735 46 99 25​​

associationpak@gmail.com

DIMANCHE 5 JUILLET 2015

Photos et commentaires de nos écovolontaires de Décembre 2014 à Juin 2015: un grand merci à Didier, Caroline, Maud, Anais, Lauranne, Natassia et Coline!

Coline, 20 ans, Suisse, étudiante:

Muringa Farm est un endroit où on se réveille avec les singes à côté de sa banda. Un endroit où les animaux sauvages et domestiques vivent en harmonie. Où on a la chance de rencontrer des gens super que ça soit en ville, les enfants sur la route, le staff qui est toujours souriant, les deux touristes françaises avec  qui j’ai eu la chance de faire un safari incroyable à Nakuru et surtout Astrid et Erick, les directeurs qui sont des gens passionnés et passionnants. 

L’éco-volontariat c’est apprendre tous les jours avec les gens du staff, découvrir des paysages en marchant et aussi faire du tourisme en prenant la moto ou le matatu (une sacrée expérience d’ailleurs !). Un tourisme où j’ai corrigé les devoirs de maths d’enfants simplement heureux et touchants, où un simple retour en voiture se transforme en aventure périlleuse de changement de roues, un tourisme qui m’a permis de rencontrer Miro qui m’a si gentiment invité chez lui pour partager un apéro Croate-Kenyan. 

En fait l’éco-volontariat à Muringa Farm c’est simplement un partage. Un partage de façon de vivre, d’expérience et le plus marquant un partage de sensations et d’émotions avec les chevaux. Finalement, je remercie toutes les personnes et animaux qui rien qu’un instant m’ont laissés entrer dans leur vie.

Natassia, 28 ans, Française, ingénieur en environnement: Du soleil, de la nature, des animaux par dizaines, un calme paradisiaque, tout ceci m’a beaucoup plu lors de ce séjour !

Je dois dire que j’ai quelques souvenirs qui ressortent de ces deux semaines, comme les crêpes tous les matins au petit déj, les retours de balades au soleil couchant ou les paysages sont magnifiques, ou encore le travail à la ferme aux toutes premières heures qui sont les meilleures, quand oies, ânes, moutons, chevaux et vaches sont ensemble dans le cours et jouent !Et puis Lolita la chèvre va sérieusement me manquer, je ne pensais pas qu’il était possible de s’attacher à une chèvre, mais celle-ci est spéciale!

Je tiens à remercier le staff, accueillant et très à l’écoute, ainsi qu’Astrid et Erick, qui planifient les activités avec pas mal de flexibilité pour que tout soit agréable pour nous. L’immersion dans le Kenya rural fut totale au travers de nos nombreuses balades et découvertes. Je suis vraiment contente de ce mode de vacances et le recommande vivement.

Lauranne, 25 ans, Française, master en cartographie:

Muringa Farm été pour moi une première expérience en Afrique. Le calme de la propriété m’a marquée mais aussi la taille et la diversité de celle-ci. Les bandas sont confortables et vraiment agréables. Dès les premiers jours le staff est accueillant et bienveillant. Ils sont toujours de bonne humeur et viennent souvent nous aider. Les vaches, les ânes, les moutons, les chevaux, les chiens, et Lolita la chèvre facétieuse nous font travailler dans la bonne humeur.

Les activités hors de Muringa Farm sont variées pour découvrir les différentes facettes du Kenya. Les randonnées nous permettent de découvrir le Kenya et les différents paysages, des animaux sauvages comme des hippopotames, des babouins, des singes, des oiseaux. Le Kenya est riche en couleur, le rouge de la terre, le vert de la végétation, le jaune des hautes herbes, les oiseaux colorés, les devantures des petits commerces, le soleil nous en mettent plein la vue et nous dépayse totalement.

En partant d’ici, les « how are you » des petits kenyans, l’amabilité des gens, les matatus, la diversité des espèces, les paysages vallonnés, le soleil, les animaux de la ferme vont me manquer. Muringa Farm fut une belle expérience. Un grand Merci à Astrid et Erick, et tout le staff de la ferme pour ces 15 jours.  Anais, 30 ans, Français, master en tourisme: 2ème séjour à Muringa Farm

Le record de rapidité pour le retour à Muringa Farm….et oui seulement 2 mois et demi après mon départ me voilà revenue ici où je décide de passer à nouveau quelques temps dans cet endroit merveilleux. Difficile de se passer de ces moments de découverte et de partage. J’ai décidé de revenir pour vivre une expérience différente en m’impliquant plus dans les travaux quotidiens de la ferme. J’ai vraiment eu l’impression de réaliser des tâches très différentes des premières (coupe de bois, vernissage, ponçage…) avec l’avantage de connaitre déjà les lieux et le staff.

Quelle joie de revoir tous ces visages et de travailler ensemble, c’est d’ailleurs une des principales raisons pour lesquelles je suis revenue ici ; cette gentillesse, cette patience, cette disponibilité et cet accueil plus que chaleureux font de cette équipe la force de la ferme.J’ai pu partager énormément de choses avec eux et j’ai eu cette impression de faire partie des leurs pendant un temps.

Quelle joie aussi de retrouver Astrid et Erick et leurs animaux, j’ai eu la chance de passer la majeure partie de mon programme avec les chevaux, Vincent et Joseph sont extra et méritent le respect pour ce travail de patience et cette approche avec ce contact si particulier qu’ils ont avec eux.Retrouver les enfants de l’école était une grande émotion également, voir leur évolution et discuter avec Harriet est toujours un plaisir.

Les repas sont toujours aussi bon et le sourire de Stephen et Caroline toujours aussi radieux.Samweal fin pédagogue m’aura cette fois ci appris le tressage et la confection des toits et abris, nous avons aussi fait un suivi pour le harnachement et les soins des ânes à Subukia.Quel bonheur de pouvoir revivre tous ces moments et d’en découvrir de nouveauxJe pourrais finir en disant que je crois en ce proverbe plus que tout : jamais  2 sans 3 ! Merci infiniment pour tout ce que vous faites encore et encore Maud, 35 ans, Française, électronicienne: Un grand merci à Maud pour avoir participé à notre dernière vidéo illustrant nos activités d'écovolontariat, et dans laquelle sont aussi présents Didier et Caroline...Merci à tous les 3!

Caroline et Didier, 50 ans, Belges, respectivement chargée de projet en éducation à l'environnement et gestionnaire de réserve naturelle: Nous avons débarqué un peu par hasard en Afrique. Didier cherchait un projet en écovolontariat et Muringa Farm au Kenya correspondait à nos attentes. Nous n’avons pas été déçus. Outre l’accueil chaleureux d’Astrid et d’Erick, nous avons vécu là-bas, des moments mémorables. Nous avons découverts des paysages impressionnants de beauté, des oiseaux colorés, les chevaux de la ferme, les vaches aux yeux d’antilopes, Lolita , la chèvre qui se prend pour un chien…Mais surtout les gens qui nous ont accompagnés pendant notre séjour.

Comme nous a dit Samuel : « Quand j’ai appris que vous veniez cinq semaines, cela paraissait long ! Mais le temps a passé très vite, vous partez déjà demain. » Moi aussi, j’avais pensé la même chose avant le départ à Bruxelles… Et comme Samuel, nous n’avons pas vu les jours défiler. En fait ces cinq semaines que nous avons partagées avec Astrid, Erick et le staff, nous ont permis de mieux connaitre les gens qui vivent dans la région, parfois dans des conditions précaires, avec le strict minimum.

Ces relations qui se sont établies en réalisant diverses activités ensemble, se sont révélées très enrichissantes pour nous.Superbe expérience à vivre.

11 vues

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube

© 2020 by The Mountain Man. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now